Elatos

La lettre des énergies renouvelables du 11/02/2015


Gel sur les pales - Bientôt un lointain problème...

Légende : Un nouveau revêtement de pale "intelligent" a été créé. Il limite la formation de gel sur les pales.
Crédit photo : Rudy Chrétien.

La formation de gel sur les pales d'éoliennes dans les climats rigoureux entraîne des pertes de performance des machines de 14 à 20 %. Le gel crée des balourds dégradant l'aérodynamisme des pales, quand il n'oblige pas à arrêter l'éolienne pour des raisons de sécurité. Les développeurs renâclent par conséquent à aller construire des parcs dans les zones septentrionales, malgré leur potentiel éolien. Les systèmes de dégivrage ont jusqu'ici été assez rudimentaires et énergivores, en soufflant par exemple de l'air chaud dans la pale. Le projet européen Windheat (2013-2015) avait pour objectif de trouver mieux. Il rassemble sept partenaires issus de quatre pays européens : Espagne, Portugal, Italie et Allemagne. Fin janvier, un des membres du projet, le Fraunhofer Institute for Manufacturing Engineering and Automation (Fraunhofer IPA), a présenté un prototype de revêtement de pale “intelligent”. Ce dernier est constitué de nanotubes de carbone et de minicapteurs, qui mesurent en permanence la température et le degré d'humidité de la surface de la pale. Il ne chauffe ensuite que les zones qui sont effectivement chargées de glace, en particulier les bords de la pale. Le système doit faire gagner au minimum 18 % de rendement à une éolienne équipée. L'institut n'avance en revanche pas encore de date de commercialisation de ce revêtement.