La lettre des énergies renouvelables du 12/02/2014

Danemark : un pays dans le vent

Photo : Éolienne V164.

Crédit : © Vestas Wind Systems A/S.

Le royaume du Danemark est le premier pays au monde à afficher une telle pénétration de l’éolien : 33,2 % en 2013. En décembre dernier, l’éolien a même satisfait 54,8 % de la demande nationale, donnant un aperçu de ce que sera la situation en 2020. Pour mémoire, le pays s’est donné pour objectif de satisfaire 50 % de ses besoins annuels grâce à l’éolien. De plus, quand la consommation électrique est faible (la nuit par exemple) et que le vent souffle, la production éolienne couvre fréquemment plus de 100 % de la demande de façon ponctuelle. Le record a ainsi été atteint en décembre avec 135,8 % de l’électricité produite par l’éolien pendant une tempête. Dans ces cas-là, les excédents d’électricité peuvent être achetés à bas prix par les voisins scandinaves, Norvège et Suède, qui disposent de grandes capacités de stockage hydraulique. À terme, ces excédents devraient cependant être stockés sous forme de chaleur pour alimenter les innombrables réseaux de chaleur du pays et ainsi remplacer les énergies fossiles. Ne se satisfaisant pas d’un seul record en ce début d’année, les Danois de Vestas ont également installé à Østerild, au nord du pays, leur prototype d’éolienne de 8 MW, la V164. Avec une hauteur de mât de 140 m et un rotor de 164 m de diamètre, cette éolienne remporte le record de puissance au niveau mondial, précédemment établi à 7,5 MW par Enercon. La V164 est destinée à l’offshore et doit entrer en production de série à partir de 2015.