La lettre des énergies renouvelables du 14/05/2014

États-Unis - 13 % d'électricité verte en 2013

Selon le service statistique du Département américain de l'Énergie, l'Energy Information Administration (EIA), les énergies renouvelables ont augmenté d'un point leur part dans la production d'électricité aux États-Unis entre 2012 et 2013, passant de 12 à 13 %(1). Ceci est d'autant plus remarquable que la production hydroélectrique, qui représente plus de la moitié de l'électricité renouvelable (52 %), était pour sa part en recul en 2013. À l'inverse, la production éolienne, deuxième source d'électricité renouvelable (32 %), a enregistré une croissance de 19 % et le photovoltaïque a plus que doublé sa contribution, passant de 4,3 à 9,3 TWh d'une année à l'autre. Malgré ces bons résultats, l'EIA ne prévoit dans son scénario prospectif de référence qu'une croissance modeste des énergies renouvelables dans le mix électrique. La part de ces dernières ne serait ainsi que de 16 % en 2040, à parts égales avec le nucléaire, mais loin derrière le gaz (35 %) et le charbon (32 %). L'EIA prévoit que la consommation d'électricité augmentera de 29 % d'ici à 2040. Elle ne projette par ailleurs aucun investissement dans l'éolien après 2015, prochaine date d'expiration des crédits d'impôt dont bénéficie la filière (Production tax credit et Investment tax credit). Ces aides créées en 1992 font périodiquement l'objet de joutes politiques, pour n'être à chaque fois reconduites qu'in extremis, ce qui plonge l'industrie éolienne américaine dans des périodes successives de boom et de dépression. En 2013, date d'expiration du crédit d'impôt, le nombre de nouvelles installations a ainsi atteint son plus bas niveau depuis 2004. Si, pour l'EIA, la transition énergétique ne semble pas à l'ordre du jour, l'AWEA, Association américaine de l'énergie éolienne, émet un avis tout à fait contraire. La reconduction des aides venant d'être décidée par le Congrès, le président de l'AWEA estime que « cela donne un signal déterminant à notre filière, qui a créé plus de 85 000 emplois et qui a un bel avenir devant elle, aussi longtemps que nous aurons un cadre d'investissement prévisible, puisque nous pouvons passer d'une part de 4 % de l'électricité injectée dans le réseau américain à plus de 20 % ». L'AWEA estime en effet que l'éolien peut produire 20 % de l'électricité du pays en 2030 et 35 % en 2050. Voilà qui laisse envisager un tout autre avenir énergétique pour le pays de l'Oncle Sam.

 

Pour en savoir plus : Rapport annuel de l'Energy Information Administration

(1) 522 TWh d'électricité renouvelable produite en 2013. Par comparaison, la consommation électrique totale de la France était de 495 TWh l'an dernier.