Qualit'EnR

La lettre des énergies renouvelables du 15/04/2015


Trigénération - Montpellier souffle le froid et le chaud


Légende : La centrale trigénération de la ville de Montpellier, inaugurée le 2 avril dernier, produit électricité, chaleur et froid à partir de biomasse.
Crédit photo : Ville de Montpellier.

La ville de Montpellier a inauguré ce qu’elle présente comme la première centrale trigénération de France, capable de produire électricité, chaleur et froid à partir de biomasse. Cette centrale, située dans le quartier Port Marianne, va servir plus d’un million de mètres carrés de logements, bureaux, commerces et établissements publics. Grâce à sa mise en œuvre et à la modernisation d’autres unités de production, plus de la moitié de la chaleur et du froid consommés dans Montpellier proviendra d’énergies renouvelables, selon la ville. La centrale, qui fonctionne avec du bois provenant de la Région Languedoc-Roussillon, produit sur place électricité et chaleur, comme une centrale de cogénération classique. La chaufferie a une puissance de 8,5 MW, la turbine électrique de 700 kW. Une partie de l’électricité est consommée par la centrale elle-même et le surplus vendu à un fournisseur d’électricité verte. Le froid est, lui, produit au niveau des immeubles eux-mêmes, grâce à des machines à absorption à eau. L’équipement a coûté un peu moins de 16 millions d’euros, financés à 69 % par la Société d'équipement de la région montpelliéraine, et à 31 % par l’État. Elle devrait permettre d’économiser 6 200 tonnes d’émissions de carbone par an.