La lettre des énergies renouvelables du 15/10/2014

Citoyens - L'heure a sonné...

« Le mouvement participatif, dans le domaine des énergies vertes, est parvenu à un tournant, se réjouit Mathieu Richard, président d’Enercoop, seul fournisseur français d’électricité 100 % renouvelable et sous statut coopératif. Les projets augmentent en taille, ils démontrent leur crédibilité économique, l’Union européenne et les pouvoirs publics comprennent désormais que cette dynamique est indispensable pour exprimer tout le potentiel de ces filières décentralisées par nature. » La coïncidence du débat parlementaire sur la loi de transition énergétique, dont plusieurs articles vont en ce sens, insufflait même aux participants français un surcroît d’optimisme inédit lors de la conférence tenue par la fédération européenne Rescoop vendredi 3 octobre dernier à Lille. Ce réseau, qui rassemble des groupes et coopératives de citoyens européens pro-renouvelables, se félicitait de réunir pour la première fois près de 150 personnes, des acteurs des filières, des politiques ainsi que des universitaires – pour la plupart des chercheurs en sciences sociales enquêtant sur les motivations de ces investisseurs qui privilégient la dimension écologique, la participation aux projets, de l’élaboration à la gestion, l’économie de proximité ou une distribution équitable des bénéfices des renouvelables. En France, les parcs éoliens citoyens (les projets à renouvelables les plus ambitieux) amorcent une petite percée, alors que certaines barrières administratives et fiscales sont tombées. Le pionnier Bégawatts (8 MW, Morbihan)(1) produit depuis mai dernier, et une demi-douzaine d’autres projets sont en préparation. L’Europe voit aussi émerger une nouvelle catégorie d’acteurs : les fournisseurs d’électricité “100 % verte”. Dernier en date, l’étonnant Ecopower belge, qui sert 1,5 % des ménages flamands, l’Espagnol Som Energia qui a signé, en trois ans seulement, 18 000 contrats de fourniture. En France, Enercoop vient de passer le cap des 20 000 clients.

(1) voir Le Journal de l’Éolien n°14.