Elatos

La lettre des énergies renouvelables du 17/03/2015


Algérie - Renouvelables au programme

Le gouvernement algérien a adopté fin février son programme de développement des énergies renouvelables 2015-2030. Le première phase du programme avait démarré en 2011 et consisté en la réalisation de projets pilotes et en études permettant de mieux connaître le potentiel national. Le programme précise désormais les objectifs d'installations d'ici à 2030 : 13 575 MWc de solaire photovoltaïque, 5 010 MW d'éolien, 2 000 MW de solaire thermodynamique (CSP), 1 000 MW de biomasse (valorisation des déchets), 400 MW de cogénération et 15 MW de géothermie. Le total s'élève ainsi à 22  GW, dont plus de 4,5 GW doivent être réalisés d'ici à 2020. En raison de leurs coûts encore élevés, les centrales héliothermodynamiques ne seront véritablement développées qu'à partir de 2021. Ce programme doit permettre à l'Algérie de produire 27 % de son électricité à partir des énergies renouvelables d'ici à 2030, afin d'épargner ses réserves en gaz. La réalisation du programme est ouverte aux investissements publics et privés, nationaux comme étrangers. Des tarifs d'achat garantis sur 20 ans ont été mis en place pour les filières photovoltaïque et éolienne. Les projets des autres filières seront financés à hauteur de 50 % à 90 %, taux variable selon la technologie et la filière, par le fonds national des énergies renouvelables et cogénération (FNERC), alimenté par un prélèvement de 1 % sur la redevance pétrolière.