Qualit'ENR

La lettre des énergies renouvelables du 25/02/2015


Allemagne et Chine - Installations records en 2014

Le champion européen tient bon la barre avec 4,75 GW installés pour le seul éolien terrestre en Allemagne en 2014, du jamais-vu. Cela représente une croissance de 58 % par rapport à 2013 ! Le pays compte désormais une puissance installée cumulée de 38,1 GW. Fait notable, le repowering se taille désormais une part conséquente du marché annuel, puisque 1,14 GW a remplacé 364 MW de parcs devenus obsolètes. Autrement dit, les mêmes surfaces ont permis de tripler la puissance installée. Cette croissance de l’éolien terrestre s’explique par le fait que les Länder du sud du pays se sont donné des objectifs éoliens ambitieux après Fukushima. Elle se manifeste aussi par une course au guichet provoquée par l’adoption d’une nouvelle loi énergie renouvelable en milieu d’année 2014, un peu moins généreuse avec la filière que la loi précédente. Néanmoins, d’après l’association professionnelle de l’éolien (BWE), le marché 2015 devrait se situer entre 3,5 et 4 GW avant un léger recul en 2016, tout en se maintenant à un haut niveau.

Plus de 1 gigawatt offshore

La branche éolienne offshore allemande n’a pas non plus chômé en 2014 : 142  éoliennes ont été raccordées au réseau, représentant une puissance de 528,9 MW. Surtout, elle passe la barrière symbolique du gigawatt, avec 1 049 MW d’installations offshore reliées au réseau. Une première marche vers l’objectif 2020 de 6,5 GW en mer. L’association des industriels du secteur, VDMA Power Systems, estime que 2 GW offshore supplémentaires seront raccordés fin 2015. En comptant les éoliennes raccordées, installées et actuellement en construction, la filière se trouve exactement au milieu du gué, avec un total de 3 275,5 MW. Ces 3 GW représentent un investissement d’environ 10 milliards d’euros, toujours selon le VDMA. L’éolien offshore emploie 19 000 personnes outre-Rhin.

La Chine : une autre dimension

Ces belles performances paraissent néanmoins modestes comparées à celles du leader mondial, la Chine. L’association chinoise de l’éolien (CWEA) assure que 23,35 GW ont été installés en 2014, une progression de 45,1 % par rapport à 2013. Le pays compterait ainsi désormais quelque 115 GW de puissance totale installée. Selon les chiffres provisoires de l’association mondiale de l’éolien (WWEA), le marché 2014 se situe à plus de 50 GW, en augmentation de 40 % par rapport à l’année précédente. La Chine représente ainsi à elle seule presque la moitié du marché 2014, tandis que l’Allemagne se hisse à la deuxième place, devant les États-Unis.