La lettre des énergies renouvelables du 26/02/2014

Technologie - Pétrole de bois

Source : Fortum

La pyrolyse de la biomasse fait des émules au nord de l'Europe. En fin d'année, une unité de pyrolyse rapide a été mise en service à Joensuu, en Finlande. Intégrée à une centrale de cogénération biomasse de l'énergéticien Fortum, elle doit produire 50 000 tonnes de biofioul par an, soit l'équivalent des besoins de chauffage de 10 000 ménages finlandais. Le biocarburant, commercialisé sous la marque Otso, est produit à partir de sous-produits et résidus de l'exploitation forestière. Le premier client de ce biofioul est la société de chauffage urbain Savon Voima qui l'utilise pour remplacer les combustibles fossiles de ses chaufferies. De même, aux Pays-Bas vient de débuter à Hengelo la construction d'une usine de production de biofioul d'une capacité de 24 000 tonnes par an à partir de 35 000 tonnes de plaquettes forestières. La société Empyro BV met là aussi en œuvre la technique de la pyrolyse. L'usine, qui doit être achevée fin 2014, produira simultanément du biofioul, de la vapeur, de l'électricité et des acides organiques destinés à la coopérative de production de produits laitiers FrieslandCampina. L'huile de pyrolyse permettra d'économiser environ 12 millions de mètres cubes de gaz naturel, l'équivalent de la consommation annuelle de 8 000 ménages.