La lettre des énergies renouvelables du 26/03/2014

Offshore - Veulettes-sur-Mer, prochain parc d'essais ?

Le premier projet français de parc offshore à avoir remporté un appel d'offres en 2005 n'a jusqu'à présent pas vu le jour. Porté par Enertrag, ce projet prévoyait l'implantation au large de Veulettes-sur-Mer (Seine-Maritime) de 21 éoliennes, pour une puissance totale de 105 MW. Après neuf ans de procédure, le projet est aujourd'hui purgé de tout recours, mais le tarif d'achat alors accordé, de 13,5 c€/kWh, est insuffisant pour que le parc soit effectivement construit. Il pourrait toutefois renaître sous la forme d'un parc expérimental. Le président de la Région Haute-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol, a adressé une lettre au Premier ministre, cosignée par les PDG de GDF Suez, Areva, EDF et Akuo Energy, entre autres. Ce courrier défend le projet WIN, pour Wind Innovation in Normandy, consistant à faire de Veulettes-sur-Mer un site de recherche et développement de l'éolien offshore, et d'étude de son impact environnemental, à l'image du site pilote allemand Alpha Ventus. Le projet prévoit l'installation, dans un premier temps, de six machines. Un tel site d'essais pourrait en effet être utile aux industriels, afin d'accumuler de l'expérience avant de se lancer dans la construction des premiers parcs de 500 MW chacun au large des côtes françaises (1er appel d'offres offshore). Les signataires demandent un coup de pouce de l'État, notamment pour relever le tarif d'achat de l'électricité qui serait produite à Veulettes-sur-Mer. Enertrag serait, pour sa part, disposé à céder prochainement sa concession à Akuo Energy, qui deviendrait alors le maître d'ouvrage de WIN.

En savoir plus