La lettre des énergies renouvelables du 26/06/2014

Régions - SRE : le compte est bon

Crédit : Observ'ER juin 2014

Depuis le mois de juin 2013, toutes les régions ont adopté un schéma régional éolien (SRE). Ce document, défini par la loi Grenelle 2 de 2010, est un volet spécifique du SRCAE qui précise les parties du territoire favorables au développement de l'énergie éolienne et fixe un chiffre de puissance potentielle à fin 2020. La fourchette des objectifs régionaux agrégés se situe entre 27 627 et 29 807 MW, et ce uniquement pour des sites éoliens terrestres. Ces chiffres sont très nettement supérieurs à celui de la programmation pluriannuelle du gouvernement, établie en 2009, qui vise 19 000 MW à la même échéance. Le rapprochement du parc français au 31 mai 2014 avec les objectifs des SRE montre qu'environ 30 % des puissances ambitionnées sont d'ores et déjà achevées et qu'on arriverait à 45 % fin 2017. Des chiffres qui laissent à conclure que, là aussi, les objectifs ne seront pas tenus. Toutefois, les constats que l'on peut tirer du fait que ni le niveau de la PPI nationale, ni à plus forte raison celui des SRE ne seront respectés sont différents. Dans le premiers cas, il s'agit du plan d'action national cherchant à piloter l'évolution du mix électrique du pays. Dans le cas des SRE, qui ne sont pas des plans d'actions régionaux, on peut davantage y voir le décalage entre les souhaits de territoires qui veulent davantage prendre en main leur destin énergétique et le rythme de croissance de la filière éolienne encore largement porté par les politiques nationales en place.