La lettre des énergies renouvelables du 27/11/2014

Allemagne - Le photovoltaïque marque le pas

À trop vouloir forcer la baisse des coûts du photovoltaïque, les Allemands vont finir par étouffer leur filière. Au cours des neuf premiers mois de l’année 2014, 1 610 MWc ont été raccordés, soit une baisse du marché de 40 % par rapport à 2013. La puissance installée cette année pourrait ainsi être inférieure au corridor décidé par le gouvernement allemand, de 2 400 à 2 600 MWc par an. En conséquence, la dégression mensuelle du tarif d'achat a été réduite à 0,25 % d'octobre à décembre 2014. En cas de dépassement du corridor-cible la dégression mensuelle peut aller de 1 % à 2,8 %. Les installations d'une puissance allant jusqu'à 10 kWc bénéficient ainsi en novembre d'un tarif de 12,62 c€/kWh, celles allant jusqu'à 40 kWc de 12,28 c€/kWh, et celles allant jusqu'à 500 kWc de 10,98 c€/kWh. Enfin, les centrales au sol ne peuvent prétendre qu'à 8,74 c€/kWh. Cette contraction du marché allemand entraîne une nouvelle vague de faillites chez les installateurs, les grossistes, les fournisseurs, etc. Le nombre d'emplois dans la branche est pourtant déjà passé de 110 900 en 2011 à 56 000 en 2013, une véritable saignée. « Le tarif d'achat garanti pour l'électricité solaire n'a plus d'influence notable sur le prix final de l'électricité, remarque David Wedepohl, porte parole du syndicat professionnel BSW Solar. Pourquoi donc l'Allemagne freine-t-elle le développement du photovoltaïque ? Je ne vois aucun argument raisonnable. »