La lettre des énergies renouvelables du 28/05/2014

Nouveau-Mexique - Areva teste les sels fondus comme fluide caloporteur

Légende : À Albuquerque au Nouveau-Mexique, le laboratoire américian Sandia et Areva testent l'utilisation de sels fondus comme fluide caloporteur.

Crédit : Randy Montoya.

À Albuquerque, au Nouveau-Mexique, Areva a mis en service son démonstrateur de stockage d'énergie aux sels fondus dans le parc solaire héliothermodynamique du laboratoire national américain Sandia intégrant des réflecteurs à miroirs de Fresnel linéaires. L'innovation réside dans le fait d'utiliser les sels fondus comme fluide caloporteur, en les extrayant d'un réservoir "froid" (290 °C) pour les chauffer à 550 °C au contact des miroirs, puis de les faire passer par un échangeur thermique pour générer la vapeur nécessaire à la production d'électricité. Les sels fondus sont enfin redirigés vers le réservoir froid, et le processus peut être répété en boucle, ou bien vers un réservoir séparé pour le stockage. La centrale solaire pourra générer de l'électricité de jour comme de nuit. Les premiers résultats ont montré que les sels fondus permettaient de faire fonctionner la centrale à haute température, de simplifier les opérations et donc de réduire le coût global. Un facteur clé alors que le Département américain de l'Énergie (DOE) vise, à travers son programme Sunshot, la réduction des coûts des centrales solaires installées de 0,06 $/kWh d'ici à 2020.