Elatos

La lettre des énergies renouvelables du 29/01/2015

Capacités installées - L'éolien passe la barre du gigawatt

Le rebond de la filière tant attendu s'est enfin produit. Après quatre années de baisse des nouvelles installations, l'année 2014 a permis de raccorder au réseau 1 042 MW de capacité éolienne. Après l'empilement législatif qui avait marqué la fin des années 2000, le pouvoir politique a procédé en 2013 et 2014 à plusieurs ajustements qui ont permis à la filière de reprendre de l'élan : sécurisation du tarif d'achat, fin des Zones de développement de l'éolien (ZDE), suppression du seuil de 5 mâts pour la construction du parc éolien. Un quartet de régions accueille plus de la moitié de la puissance installée en 2014 : Champagne-Ardenne (259,2 MW), Languedoc-Roussillon (125,5 MW) et Picardie (115,2 MW), quasi ex æquo avec la Région Nord-Pas-de-Calais (114,8 MW). « Cette croissance doit absolument être amplifiée dans les années à venir si la France veut atteindre ses objectifs de transition énergétique », rappelle néanmoins Frédéric Lanoë, président de France Énergie Éolienne. Avec 9 GW installés fin 2014, la France est en effet encore loin des 19 GW d'éolien terrestre visés pour 2020. Il faudrait ainsi raccorder au réseau plus de 1 600 MW par an. FEE appelle par conséquent à maintenir le système de tarif d'achat tant que le marché de l'électricité n'aura pas été modernisé, afin de garder la confiance des investisseurs. Le syndicat attend également des arbitrages sur la question des contraintes dues aux radars militaires, qui limitent le développement de nombreux parcs éoliens.