La lettre des énergies renouvelables du 29/04/2014

Transition énergétique - Décrypter l'Energiewende

Production et consommation électrique en 2022 en Allemagne, semaine 33.

Les critiques et commentaires en France sur la transition énergétique allemande sont souvent caricaturaux, quand ils ne sont pas tout simplement mensongers. Pour avoir une idée plus précise de ce qui peut bien se tramer de l'autre côté de la frontière, mieux vaut laisser parler les Allemands eux-mêmes. Pour nous faciliter le travail, deux institutions ont traduit en français des documents édifiants. Le premier s'intitule "12 réflexions sur la transition énergétique", publié par Agora Energiewende, dont l'ancien directeur n'est autre que l'actuel secrétaire d'État à l'énergie, Rainer Baake. Agora Energiewende est un programme de recherche, soutenu par la fondation Mercator et l'European Climate Foundation. Son but est de déterminer la façon dont doit se dérouler la transition énergétique, en particulier dans le domaine électrique. Le comité de pilotage de l'Agora rassemble pour cela à la fois des représentants des partis politiques, de la recherche, de l'État, de la société civile, des syndicats, et des entreprises électro-intensives. Outre les nombreuses études publiées en anglais, le site Internet offre la possibilité de suivre heure par heure l'évolution du mix de production et la consommation d'électricité en Allemagne.

Analyse prospective des dix prochaines années

Pour présenter les 12 réflexions publiées en français, l'introduction indique qu'elles « sont le résultat de l'analyse approfondie des études existantes et le fait de nombreuses discussions avec des experts du secteur. Elles représentent, de notre point de vue, un concentré de l'état actuel des connaissances. » En une vingtaine de pages, le document donne une vision de ce que sera le système électrique allemand d'ici une petite dizaine d'années, quand la part d'électricité renouvelable couvrira la moitié des besoins du pays. L'éolien et photovoltaïque seront les premières sources d'électricité et il n'y aura plus de moyen de production fossile ni nucléaire "de base". Le système devra en revanche être extrêmement flexible. Le marché de l'électricité devra rémunérer la capacité installée nécessaire à l'équilibre du système, ainsi que les quantités d'électricité sans CO2. Les secteurs de l'électricité et de la chaleur devront converger pour que l'électricité excédentaire puisse être utilisée sous forme de chaleur, économisant ainsi autant de gaz et de fioul.

La transition allemande dans le détail

La seconde institution est la fondation Heinrich Böll. Elle a également traduit en français à la fois un site Internet consacré à l'Energiewende et une publication de 86 pages. Cette dernière explique de façon détaillée ce qu'est la transition énergétique allemande, comment elle se déroule et les défis qu'elle doit affronter, en rassemblant pour cela de nombreuses ressources documentaires. N'oublions pas enfin de rappeler que Systèmes Solaires, Le Journal des Énergies Renouvelables a consacré l'an dernier deux numéros à la transition allemande (nos 214 et 217), permettant de découvrir de l'intérieur ses différents aspects.

En savoir plus :
"12 réflexions sur la transition énergétique allemande"
"La transition énergétique allemande" – Fondation Heinrich Böll