Exposition Biogaz à Paris Porte de Versailles

La lettre des énergies renouvelables du 11/06/2015


États-Unis - EDF Énergies Nouvelles approche le gigawatt au Texas

Parc éolien de Horse Hollow, de 735,5 MW de puissance, au Texas.

Légende : Parc éolien de Horse Hollow, de 735,5 MW de puissance, au Texas.
Crédit : The Danish Wind Industry Association/FlickR.

Le groupe EDF Énergies Nouvelles vient de mettre en service son cinquième parc éolien au Texas. Situé au nord de l'État, le parc éolien de Longhorn est composé de 100 turbines Vestas de 2 MW, pour une capacité installée totale de 200 MW. EDF EN exploite désormais une puissance de 872 MW dans l’État, et devrait atteindre le seuil du gigawatt avant la fin de l’année. La production de ce parc sera cédée sur le marché libre local d’électricité et bénéficie d’un contrat de couverture à prix fixe sur le long terme.

Fermement républicain, proverbialement connu pour son industrie pétrolière, le Texas est également, paradoxalement, l’État américain le plus volontariste sur l’éolien. Il compte une capacité installée de plus de 12 GW, deux fois supérieure à celle du numéro deux, la Californie, et a installé l’an dernier 37 % des capacités ajoutées aux États-Unis. Six des dix plus grands parcs éoliens américains sont installés dans ses frontières. L’an dernier, le vent lui a fourni 10,6 % de son électricité.

Le décollage de l’éolien dans l’État a été amorcé grâce à un système de soutien mis en place en 1999, basé sur un crédit accordé aux producteurs d’énergies renouvelables. Ceux-ci peuvent ensuite revendre la production aux fournisseurs locaux d’électricité, qui sont, eux, contraints d’avoir des approvisionnements en partie décarbonés. Un ensemble de lignes ont ainsi été construites entre l’ouest du pays, où se situe la ressource éolienne, et les grandes villes de l’Est. L’État a, depuis, pulvérisé ses objectifs. Ce système est désormais remis en cause par certains hommes politiques locaux.