Exposition Biogaz à Paris Porte de Versailles

La lettre des énergies renouvelables du 11/06/2015


Climatisation solaire réversible - Hélioclim change d’échelle

La technologie est actuellement testée sur le toit du bâtiment d’Hélioclim.

Légende : La technologie est actuellement testée sur le toit du bâtiment d’Hélioclim.
Crédit : Hélioclim.

La start-up cannoise Hélioclim, spécialisée dans le froid solaire, a réussi sa première grosse levée de fonds, d’un montant de 1,8 million d’euros. Ces liquidités lui permettront de construire un premier pilote de grande taille de sa technologie de climatisation réversible solaire, qui peut également assurer les besoins de chaleur. Développée depuis quatre ans, la technologie est aujourd’hui testée sur le bâtiment de l’entreprise. Contacté par Le Journal des Énergies Renouvelables, Yann Vitupier, cofondateur et responsable R&D de l’entreprise, n’était pas en mesure, pour des raisons de confidentialité, de révéler l’emplacement où le pilote sera implanté, mais précise que l’installation, de l’ordre de 500 kW de puissance, sera placée dans « un très gros bâtiment, assez emblématique des Alpes-Maritimes ». Les travaux commenceront cette année et doivent être finis début 2016. Le bâtiment, compte tenu de sa taille, continuera à recourir à d’autres sources de froid pour ses besoins, est-il précisé. Cette installation constitue la deuxième phase du projet SCRIB (dispositif solaire de climatisation réversible intégré au bâti), cofinancé par l’Ademe dans le cadre des Investissements d’avenir.

Chaudière thermodynamique

Les fonds levés serviront également à développer une chaudière thermodynamique à gaz à très haut rendement, basé sur l’expertise d’Hélioclim dans les machines à absorption. Ce projet de R&D, mené en partenariat avec Engie (ex-GDF-Suez), vise l’atteinte d’un pouvoir calorifique inférieur (PCI) de 170 %, à comparer aux rendements classiques des chaudières à condensation, de l’ordre de 110 %. Le tour de table des investisseurs convaincus par l’entreprise inclue un certain nombre de fonds présents dans la région, parmi lesquels R2V, un fonds interrégional d’amorçage porté par Rhône-Alpes, et Créazur, une filiale de capital-risque du Crédit Agricole Provence-Côte d’Azur.