Interclima+Elec, salon/exposition du 2 au 6 novembre 2015 à Paris Nord Villepinte

La lettre des énergies renouvelables du 14/10/2015


Innovation dans le gaz de synthèse - À Thouars, 11 MWe de “gaz de déchets”

Après 18 mois de travaux, l’usine de gazéification s’élèvera sur un ancien terrain militaire, entre les deux centrales photovoltaïques qui composent déjà le projet Tiper (Deux-Sèvres).

Légende : Après 18 mois de travaux, l’usine de gazéification s’élèvera sur un ancien terrain militaire, entre les deux centrales photovoltaïques qui composent déjà le projet Tiper (Deux-Sèvres).
Crédit : ENRgy.

Si tout va bien, la construction de l’usine de gazéification de Thouars, dans les Deux-Sèvres, devrait commencer début 2016. Cette usine de 11 MWe produira de l'électricité, l’équivalent à la consommation de 45 000 personnes, et de la chaleur (13 MWth), qui sera valorisée dans un séchoir à biomasse de 5 000 m². Pour cela, elle utilisera des ressources locales : 35 000 tonnes de déchets résiduels (refus de tri, cartons, plastiques, bois de classe B) et 15 000 tonnes de biomasse forestière. L’investissement est de 45 millions d’euros. « C’est une alternative à l’enfouissement des déchets. Ce projet apporte des réponses d’un point de vue environnemental, tout en étant attractif et viable économiquement », affirme Jean-Marc Nieznanski, directeur général d’ENRgy, l’entreprise qui développe le projet, en partenariat avec CHO Power, filiale du groupe Europlasma. L’usine, baptisée CHO Tiper, utilisera un procédé connu de gazéification. L’innovation réside dans la purification du gaz de synthèse à haute température par l’utilisation d’une torche à plasma. Cette transformation sans combustion et la purification intensive du gaz permettent de baisser la teneur en goudron et de produire deux fois plus d’électricité que par les méthodes thermiques existantes, tout évitant au maximum la production de rejets polluants.

Réplique améliorée de l’usine de Morcenx

L’usine de Thouars sera similaire à celle de Morcenx (Landes), également construite par CHO Power. Mais elle devrait être performante plus rapidement. En effet, le démonstrateur landais, qui utilise une technique unique en Europe, a connu quelques déboires. Aujourd’hui, après deux ans d’ajustements, la technologie est enfin maîtrisée, et la centrale de Morcenx a atteint son rendement de production de gaz nominal. Après Tiper, ENRgy et CHO Power espèrent implanter une nouvelle usine à Locminé (Morbihan), dans le cadre du projet d’autonomie énergétique Liger.