Eole RES, specialiste du solaire et de l'éolien.

La lettre des énergies renouvelables du 27/05/2015


Recherche solaire - Prometteuse découverte sur les pérovskites

Deux chercheurs de l’Institut de l’énergie “propre” de l’université de Washington discutent leurs résultats.

Légende : Deux chercheurs de l’Institut de l’énergie “propre” de l’université de Washington discutent leurs résultats.
Crédit : Université de Washington.

Le potentiel des cellules solaires à pérovskite enthousiasme la communauté de chercheurs du photovoltaïque. En laboratoire, les rendements de conversion des cellules basées sur ce matériau, peu coûteuses à produire, mais pâtissant encore d’importants problèmes de stabilité, ont été quintuplés en cinq ans pour atteindre environ 20 %. Elles tutoient désormais celles de leurs homologues au silicium, qui plafonnent à 25 %. Une découverte récente devrait permettre de nourrir un peu plus les ardeurs des scientifiques.

Dans une étude publiée par le journal Science, des équipes de chercheurs des universités de Washington et d’Oxford expliquent avoir décelé des anomalies dans la structure des pérovskites, dont la composition était auparavant jugée uniforme. Les chercheurs ont découvert que celle-ci pourrait être corrigée afin d’améliorer la circulation des électrons avec un simple traitement chimique. « Ce résultat montre que même les films de pérovskites considérés comme hautement efficaces sont aujourd’hui encore mauvais par rapport à ce qu’ils pourraient être », a commenté David Ginger, directeur associé de l’Institut de l’énergie “propre” de l’université de Washington. Ces découvertes devraient permettre d’améliorer plus rapidement l’uniformité, la stabilité et l’efficacité de ces matériaux, a-t-il ajouté. Du grain à moudre, donc, pour les quelque 1 000 laboratoires qui les étudient de par le monde.