Energies marines renouvelables Thetis

La lettre des énergies renouvelables du 29/04/2015


Marché - Un premier parc éolien sur le marché spot

Un premier parc éolien français a commencé à vendre son électricité sur le marché spot, a annoncé l'agrégateur Hydronext. Ce parc de quelques mégawatts, situé dans la Somme, est âgé de plus de 15 ans et ne bénéficie donc plus du tarif d'achat. Ses propriétaires, qui ne souhaitent pas communiquer sur sa puissance ou les volumes échangés, estiment qu'il peut continuer à produire pendant dix ans.

Le marché spot permet de vendre l'électricité produite à un prix moyen de 4 c€/kWh depuis début 2015, un niveau de rentabilité suffisant pour continuer d'exploiter un parc amorti. Le nombre de parcs éoliens arrivant au terme de l'obligation d'achat va se multiplier au cours des prochaines années. « En 2016, nous attendons 50 MW de parcs éoliens sortant du dispositif de tarif d'achat, puis le nombre de parcs devrait doubler chaque année d'ici 2020 », estime Nicolas Compagne, directeur commercial d'Hydronext. Comme son nom l'indique, Hydronext a commencé par agréger les productions de petites centrales hydrauliques (de 50 kW à 4 MW) ne bénéficiant plus de tarif d'achat. Active depuis quatre ans, l’entreprise a également élargi son portefeuille aux centrales thermiques (incinération de déchets) et gère une puissance totale de 100 MW. Hydronext ouvre désormais son activité à toutes les énergies renouvelables électriques. Les futures grandes installations, comme les parcs photovoltaïques au sol, seront en effet contraintes par les lignes directrices de la Commission européenne de vendre leur production sur le marché à partir du 1er janvier 2016.