Retour

La réalisation de ce type de programmes a pour principal objectif de réduire la pauvreté. Leurs impacts amélioreront les conditions de vie des populations locales et faciliteront leur entrée dans la modernité. Les impacts sont visibles dans les différents domaines du développement durable :

Les impacts environnementaux :
- Réduction de la pollution avec des programmes plus respectueux de l’environnement.

Les impacts économiques :
- Réduction de la facture énergétique ;
- Accroissement du temps disponible ;
- Développement de nouvelles activités et création d’emplois dédiés.

Les impacts sociaux :
Éducation : L’éclairage et les outils audiovisuelles offrent de meilleures conditions de travail aux élèves et aux enseignants, tant à l’école qu’à la maison. Les taux de fréquentation et de réussite scolaire augmentent, dans des proportions parfois spectaculaires.

Santé : À la maison, les lampes électriques mettent fin à l’emploi de bougies et de pétrole lampant, produits inflammables et dangereux pour la santé. La conservation au froid des médicaments et des vaccins, l’utilisation d’équipements médicaux électriques ou encore l’éclairage correct des salles de soins sont désormais possibles.

Accès à l’eau propre : La couverture d’un puits et l’installation d’une pompe électrique au fond de celui-ci facilitent l’approvisionnement en eau tout en réduisant fortement les risques de contamination.

Sécurité : L’éclairage public favorise la lutte contre l’insécurité, en réduisant notamment le nombre de vols. Partout, la sécurité est le bénéfice de l’électricité le plus souvent cité par les populations.

Accès à l’information : L’accès à la radio, la télévision et internet ouvre de nouvelles fenêtres sur la compréhension du monde. La recharge sur place des téléphones portables facilite les liens avec l’extérieur.

Égalité des genres : Le confort domestique et les conditions de vie sont largement améliorés, notamment pour les femmes, qui peuvent aussi développer des activités artisanales (vannerie, couture, petite restauration…). À Djilonguia, au Sénégal, un groupe de femmes connaît un vif succès en vendant des jus de fruits et des sorbets produits localement.