Retour

Chacune des étapes de la méthodologie Noria est réalisée en associant les autorités institutionnelles chargées de l’énergie et en impliquant les futurs bénéficiaires.
Le déroulement d’une étude NORIA se décompose selon les 3 étapes suivantes :

La collecte des données

La première étape de toute planification d’électrification rurale est celle d’une collecte d’informations sur les caractéristiques des contextes nationaux, régionaux et locaux.
Au niveau national, les informations concernent :
- l’existence d’une réelle volonté politique de développement de l’électrification rurale décentralisée ;
- l’existence de structures, d’outils, de mécanismes facilitant la mise en place de programmes d’accès aux services de l’électricité d’envergure ;
- la capacité du pays à accueillir des entreprises ou des investisseurs étrangers ;
- le degré de stabilité pour permettre des investissements dans un programme d’envergure ;
- les cadres juridiques et fiscaux. Ceux-ci offrent-ils la possibilité d’un tel investissement ?
- les mécanismes en faveur des énergies renouvelables, exonération, subvention, etc.

Au niveau régional, l’analyse vise à connaître :
- le contexte géographique, climatique, énergétique de la province ;
- le contexte politique, social et économique ;
- les références dans le domaine de l’électrification rurale décentralisée ;
- le recensement des acteurs locaux ;
- les acteurs de développement.

L’intervention sur le terrain d’enquêteurs locaux, préalablement sensibilisés aux questions relatives à l’énergie, permet d’assurer une précision maximale des informations.

Le traitement des données et la sélection des localités prioritaires

L’intégration et le traitement des informations collectées composent la deuxième étape du processus de planification.

Compilées dans des bases de données thématiques, toutes les données récoltées sont intégrées dans le système expert Noria qui les données et sélectionne des zones d’intérêt prioritaires (ZIP).

Les ZIP sont les zones qui réunissent le plus de conditions de réussite tout en minimisant les risques d’échecs des programmes d’électrification rurale décentralisée basés sur les énergies renouvelables.

L’étude des localités prioritaires

Les résultats de la deuxième étape sont également soumis à l’appréciation des élus locaux et acteurs du développement local afin qu’ils apportent leur expertise et valident la sélection des zones prioritaires. Un second travail de collecte d’informations est ensuite lancé sur les localités composant les ZIP.

Les données collectées lors de cette étape concernent :
- la configuration géographique du village
- le gisement local
- la demande en services de l’électricité
- la capacité de paiement et le consentement à payer de la population
- l’attitude de la population face à la nouveauté technologique

L’exploitation des données collectées et les résultats obtenus dans les différents domaines étudiés (géographique, démographique, économique, énergétique, etc.) permettent de hiérarchiser les localités au sein même des ZIP.

Toutes les informations sont, bien entendu, intégrées et consultables à partir du SIG.