Sommaire
du Journal de l'Éolien n° 26

Septembre/Octobre 2017

Couverture du journal de l'éolien n°26

Contrôle du productible d’un parc éolien
Crédit : Goodluz/123RF

DOSSIER SPÉCIAL : FINANCEMENT DU CHANGEMENT POUR LONGTEMPS

Sous un titre explicite – « Le bilan décevant des emplois verts »(1) –, Les Échos ont mené un réquisitoire sans appel à partir de données de l’observatoire Trendeo. « C’est un secteur qui a échoué à se structurer autour d’acteurs majeurs dans les deux filières dont on parlait beaucoup en 2009, le solaire et l’éolien », analyse David Cousquer, le fondateur de ce cabinet, cité par le quotidien économique. Dans la ligne de mire, le secteur des énergies renouvelables, et l’éolien en particulier, « où les 7 000 emplois annoncés en 2012 (liés aux résultats de l’appel d’offres sur l’éolien en mer) n’ont pas tous été créés ».

Certes, quelques entreprises ont flanché, à l’instar de Vergnet(2), FrancÉole(3) ou New Wind(4) et son arbre à vent. Mais les chiffres récemment publiés par France énergie éolienne dans son Observatoire (voir p. 38), indiquent qu’au 31 décembre 2016, la filière comptait 800 sociétés actives et 15 870 emplois dans le secteur, soit une croissance annuelle de + 9,6 % et 1 400 emplois créés dans l’année. La situation n’est donc pas aussi funeste que d’aucuns voudraient le faire accroire.

Le Journal de l'Éolien
a fait peau neuve.

Retrouvez le sommaire complet de ce numéro
sur notre nouveau site Internet :
 
wwww.journal-eolien.org